Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sur notre page Facebook
Revue Hergé
Par tintinmilou77, le 26/5/2008
La revue Hergé 3, réalisée par les Studios Hergé et Moulinsart, est quasiement prête ! Les abonnés annuels au Club Tintin sur le site officiel, auront le plaisir de tenir entre leurs mains ce troisième numéro de 48 pages, très bientôt. Le sommaire annoncé est le suivant:

- Editorial: Lignes claires croisées
- Images d'Hergé: La paix des braves
- Dossier: Ligne claire et carré noir
- (Re)découverte: Quick et Flupke, version originale
- Paroles d'Hergé: Un client de Casterman pas comme les autres
- Parcours: Un centenaire très dynamique
- Nederlandse samenvatting
- English digest

Un DVD, dont le contenu n'a lui pas été communiqué, devrait accompagner la revue, comme pour les deux précédents numéros.

Lien: le site officiel Tintin


Cliquez sur l'image pour avoir un aperçu plus grand.
Quatres nouveaux DVD disponibles
Par Alex59, le 20/5/2008
Quatre nouveaux DVD Tintin sont désormais disponibles. Il s'agit des très attendus Tintin et le Temple du Soleil (Version Belvision), L'affaire Tournesol (Version Belvision), le film en noir et blanc, Tintin et le crabe aux pinces d'or. Le lac aux requins est également disponible dans cette nouvelle collection.



Merci aux éditeurs pour ces dessins animés très attendus par l'ensemble des Tintinophiles.
Interview de Michel Bareau !
Par tintinmilou77, le 5/5/2008
Encore une fois, Planète Tintin vous livre des informations en avant-première et en exclusivité ! Cette fois, j'ai eu l'opportunité d'interviewer le directeur artistique chez Moulinsart S.A. au sujet de la toute nouvelle collection de modèles réduits, Tintin Transport. Sans plus attendre, je vous laisse découvrir les révélations croustillantes que Monsieur Bareau nous a données. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires et remarques !

Planète Tintin: Commencons d'abord par la collection En voiture Tintin. Comment cette collaboration entre les Éditions Atlas et la Socitété Moulinsart est-elle née ?

Michel Bareau: Le concept de la collection a été défini fin des années 90, en partenariat, par les équipes éditoriales des éditions Atlas et de Moulinsart réunies. Elle fait suite à un ensemble de collections développées autour de Tintin par Atlas dont la série des fiches Tintin. Atlas possède un savoir faire indéniable en terme de distribution, notre know-how se situe sur le plan de l'œuvre, au niveau artistique, historique et conceptuel. La production a été menée de manière commune entre les deux sociétés.
Nous avons mené une étude très exigeante en ce qui concerne la qualité de la modélisation des véhicules et de la sculpture des personnages. Une équipe de 5 designers industriels a été constituée autour de Andy Jacobs [n.d.l.r.: Andy Jacobs est industrial designer, son studio de design est de renommée internationale et il dirige l'atelier de design industriel à l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels - La Cambre, Bruxelles] et moi-même pour la mise au point des masters (véhicules et personnages) devant servir à la fabrication des moules pour la production. Cette équipe a assuré pendant 6 ans un suivi de production rigoureux, menant de front 5 véhicules pour l'envoi de 1 master tous les 28 jours.

Planète Tintin: On peut facilement parler d'un franc succès pour En voiture Tintin. Pourquoi alors vouloir vous séparer des Édtions Atlas maintenant ? À quel moment vous est venue l'idée de travailler en solo ?

Michel Bareau: Effectivement le succès est avéré, les espérances initiales ont été très largement dépassées. Pour Atlas il s'agit d'un des plus grands succès jamais réalisés dans le domaine de la vente par correspondance.
Nous avons décidé de ne pas prolonger la collection avec Atlas pour des raisons stratégiques. Le partenariat est terminé, Moulinsart tient à rester l'unique producteur de produits dérivés Tintin et à développer de nouvelles pistes. Nous conservons d'excellents contacts avec Atlas.

Planète Tintin: Parlons maintenant plus en détails de la nouvelle collection Tintin Transport. Il y a quelques semaines, on pouvait lire sur l'un des forums de Tintin.com que Moulinsart ne fabriquerait que 7 hors-série. Avez-vous finalement décidé de conserver ce chiffre, qui reviendrait à une collection - en totalisant les 70 véhicules produits avec Atlas et les 7 produits par Moulinsart uniquement - de 77 modèles réduits, chiffre symbolique dans le monde de Tintin, ou au contraire vous tournez-vous vers une collection plus importante ?

Michel Bareau: Concernant la suite, il s'agit de hors-séries, dont le thème est "les transports". Le chiffre 7 n'est pas établi, il représente le nombre de modèles que nous avons programmés à moyen terme. Nous n'avons pas fixé de limites car ce thème est très ouvert.

Planète Tintin: Avez-vous néanmoins déjà fixé une liste de tous les prochains numéros de la collection ? Quelles surprises nous attendent ? Voitures, bien entendu, mais est-ce que les motos, chars, autobus, bateaux et pourquoi pas avions feront leur apparition ?

Michel Bareau: Non, cette liste n'est pas définitivement établie. Je mentirais en vous disant que nous n'avons pas notre petite idée, mais il est trop tôt pour s'avancer. Il y aura de très bonnes surprises, mais dès à présent il faut savoir que nous travaillerons dans des échelles, des matières, des boîtes et des prix différents selon le type de moyen de transport.

Planète Tintin: Aucune indiscrétion sur quelques-uns des prochains transports alors ?

Michel Bareau: Sont en production, le camion cellulaire du Sceptre d'Ottokar, avec le piéton qui va causer l'accident et les personnages dans la cellule (ouverture du toit pour y accéder), l'ambulance de la scène finale de On a marché sur la Lune, avec l'action extérieure de la chute de Haddock se prenant les pieds dans la civière. Pour la suite, à court terme, nous travaillons la scène du recul de la grosse américaine contre l'escalier du château (image finale de Coke en stock).
Deux modèles exceptionnels sont en stand by pour raison économique, le char lunaire et l'autobus de la Swissair, scène du sparadrap comprise, avec tous ses personnages... et sa remorque. Il va sans dire que la production de ce bus (tant pis pour les râleurs) ne se fera pas au prix et à l'échelle habituelle, les coûts de production sont pharaoniques.
Et pour le reste, motus et bouche cousue, mais libre à chacun de fantasmer en relisant les aventures de Tintin, tout est possible, sur terre, dans les airs, et sur l'eau. Tintin transports est sur les rails...

Planète Tintin: Vous soulignez le fait que vous exploiterez diverses échelles. Comment allez-vous procéder, notamment vis-à-vis de la taille des coffrets ? Cela ne va-t-il pas briser une certaine « harmonie des proportions » entre les divers modèles réduits ?

Michel Bareau: Ce problème d'harmonie est clairement posé: comment pourriez-vous mettre en harmonie, par exemple, le Sirius, l'autocar de la Swissair et le vélo du Lotus ? Je pense que ce n'est pas au niveau de l'échelle que nous créerons l'harmonie, mais bien au niveau de la qualité du traitement 3D des personnages et des engins. En 6 ans, nous avons développé un style et une grammaire parfaitement fidèles à celle d'Hergé et nous poursuivrons sur cette voie.

Planète Tintin: Combien de nouveaux modèles seront proposés chaque année ?

Michel Bareau: Pour cette année nous visons 6 modèles au 1/43. Ce nombre sera confirmé par notre réseau commercial dès disponibilité des objets. 2009 sera l'année des surprises.

Planète Tintin: L'équipe qui travailla à la réalisation de En voiture Tintin est-elle la même que celle chargée de la collection Tintin Transport ?

Michel Bareau: Oui, cette équipe est la même, y compris au niveau de la production.

Planète Tintin: Les deux premiers véhicules d'ores et déjà disponible sont limités à 10'000 exemplaires chacun. Ce quota n'est-il pas un peu faible comparé à tous les abonnés à la collection En voiture Tintin, en supposant qu'une large partie d'entre eux soient intéressés par la nouvelle série ?

Michel Bareau: Oui, il est faible par rapport à la quantité de collectionneurs de En voiture Tintin. Il faut savoir que le tirage est auto limité par les coûts de fabrication des moules de production et, surtout par l'augmentation énorme des matières premières. Il ne s'agit donc pas d'une quelconque spéculation comme on a pu le lire sur certains forums. Sans entrer dans les détails, un modèle 1/43 de Tintin Transports coûte près de deux fois plus à produire qu'un modèle En voiture Tintin à trois ans d'intervalle (il est plus élaboré également). La quantité de 10.000 n'a rien à voir avec les quantités produites pour En voiture Tintin.

Planète Tintin: Que signifie réellement l'indication « édition limité 2007 » ? Sous-entend-elle qu'un même véhicule peut avoir des éditions différentes ? Autrement dit, 10'000 exemplaires en 2007 et 10'000 exemplaires en 2008, par exemple, ou est-il limité à la seule année 2007 ?

Michel Bareau: Oui, mais cela ne veut pas dire obligatoirement qu'il y aura retirage dans les années à venir. Dans le monde de l'édition, et les collectionneurs d'albums le savent bien, la première édition est toujours à un tirage défini, annoncé ou pas.

Planète Tintin: Certains collectionneurs s'indignent déjà de la hausse des prix par véhicules pour Tintin Transport, alors que, disent-ils, un intermédiaire est supprimé et que le qualité est restée relativement la même que celle des Éditions Atlas. Qu'aimeriez-vous leur répondre ?

Michel Bareau:
J'ai déjà apporté quelques éléments de réponse. Il y aura toujours des mécontents. Qu'ils aillent voir le prix de n'importe quel produit en 2000 et qu'ils le comparent à celui du modèle actuel en 2008. Ou le prix du pain, ou celui des cigarettes. Je tiens à signaler que sur toute la durée de la collection le prix est resté fixe.
Atlas n'est pas un intermédiaire, c'est un partenaire. Ce qui a changé c'est le mode de distribution, et paradoxalement il induit un autre prix car ce n'est plus l'éditeur qui entre chez le collectionneur via la vente par correspondance, mais bien le collectionneur qui va vers les boutiques. D'où une diffusion moins large et des prix autres.

Planète Tintin: Les prix de la nouvelle collection, vous l'avez dit, pourront varier. J'imagine bien que la question n'est pas simple, mais quelle est l'ordre de grandeur, approximativement parlant, de cette variation ?

Michel Bareau:
Ceci est impossible à définir, ce que je sais c'est que nous tenons à rester dans des prix accessibles et cohérents.
J'imagine que l'autocar de la Swissair sera l'exception, un véhicule très long, avec 6 fois plus de personnages embarqués, tous modélisés et peints dans les moindres détails.

Planète Tintin: Mise à par le Store Tintin sur internet, par quels biais la collection Tintin Transport sera-t-elle commercialisée ? Les boutiques et espaces Tintin la vendront-ils aussi ?

Michel Bareau: Comme la nouvelle collection Tintin Transports est sous le label Moulinsart, elle est diffusée commercialement dans l’ensemble du marché "Objets" de Moulinsart, par exemple les boutiques, les librairies, etc.
À la demande de notre clientèle nous avons élargi notre distribution en ne donnant plus la priorité à la vente par correspondance, mais bien au comptoir.

Planète Tintin: Revenons à présent aux collectionneurs de En voiture Tintin. Est-il prévu de faire des offres spéciales, telles que des réductions de prix, à valoir sur Tintin Transport, pour ceux qui ont poursuivis leur collection jusqu'au bout ?

Michel Bareau: Cela me semble juste, ce serait respectueux de l'assiduité des collectionneurs. La question est clairement établie, et entre les mains de notre direction commerciale.

Planète Tintin: En tant que directeur artistique, quelle rôle jouez-vous au sein de cette « nouvelle aventure », si je puis m'exprimer ainsi ?

Michel Bareau: Je reste dans mon rôle de directeur artistique, et coordinateur de la série, tout comme pour En voiture Tintin, et très à l'écoute des réactions des collectionneurs. Je suis conscient des attentes, mais aussi de pas mal de mauvaise foi de la part de certains. Cela est très dommage pour toute le travail que fournit notre équipe.

Planète Tintin: À quoi faites-vous exactement allusion à propos de la « mauvaise foi de la part de certains » ?

Michel Bareau: Il suffit de parcourir le forum de Objectible [n.d.l.r.: Objectible est un site internet de collectionneurs de la para-bd]. Certains posts dépassent les limites de l'honnêteté intellectuelle, heureusement pas tous...

Planète Tintin: Monsieur Bareau, je vous remercie vivement d'avoir bien voulu répondre à mes questions.

Michel Bareau: Ce fut avec plaisir - et au nom de toute l'équipe -, d'autant plus que nous sommes fiers de notre travail autour de l'immense talent d'Hergé et que par discrétion nous sommes toujours restés en retrait du débat.


Propos recueillis par Tintin-Milou (pseudo) pour Planète Tintin. L'interview ci-dessus est la propriété exclusive de Tintin-Milou et Michel Bareau. Toute copie, reproduction, diffusion ou modification, même partielle et par quelque procédé que ce soit est strictement interdite. Pour toute demande, veuillez contactez l'équipe.

Interview © Tintin-Milou (pseudo) et MB pour Planète Tintin / mai 2008
Catintin à Montevideo
Par tintinmilou77, le 1/5/2008
L'association tintinophile d'Argentine, Catintin, nous annonce qu'elle sera présente à la convention de la bande dessinée Montevideo Comics, qui se tiendra en la capitale uruguayenne, les 17 et 18 mai prochains.

Des projections de documentaires sur le monde de Tintin ainsi qu'une exposition exhibant des livres et autres objets tintinophiles sont prévues.

Enfin, une conférence sur le thème de Tintin et Hergé sera donnée le 17 mai à 17h45.

Pour plus d'informations, consultez l'affiche de la rencontre (en espagnol), en cliquant ici.