Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sur notre page Facebook
Tintin et cie
Par chris, le 27/3/2008
Notre ami Richard Langlois nous fait part de sa lecture de l'ouvrage de Michael Farr parue aux Éditions Moulinsart.

Éditions Moulinsart 2007 Nous somme toujours en bonne compagnie avec Michael Farr, confrère et complice du reporter Tintin, tous les deux journalistes. En tant qu’écrivain et traducteur, il a consacré quelques livres à Hergé qu’il a rencontré à Bruxelles. Après l’ouvrage paru en 2001, TINTIN, LE RÊVE ET LA RÉALITÉ, qui affermit le succès du plus célèbre héros de notre temps, il récidive en s’attardant sur douze des personnages les plus marquants et les plus expressifs de la famille de papier d’Hergé. Il met vraiment en lumière les satellites qui font briller le héros solaire que représente Tintin.

Farr nous signale avec justesse que cent ans avant qu’Hergé imagine son univers, Balzac avec sa Comédie humaine, réalisa l’importance de créer des personnages récurrents, donnant de la cohérence et de la continuité à son oeuvre, tout en maintenant l’intérêt des lecteurs. En plus des protagonistes habituels, Hergé développa un nombre record de personnages familiers et inoubliables, d’Abdallha à Zorrino. Tintin, le héros et la vedette de la série qui porte son nom, ouvre le parcours analytique. On revoit avec un sincère intérêt les grandes qualités de notre héros sans famille et sans âge. Farr s’attarde méthodiquement sur les influences littéraires, graphiques et celles venant de l’entourage immédiat d’Hergé; en particulier sur le rôle de son frère cadet, Paul Remi. Journaliste d’investigation, Tintin se transforme vite en détective. Comme Sherlock Holmes qui affronte Moriarty, il trouvera son ennemi juré avec Rastapopoulos. Plusieurs exemples nous montrent comment Tintin résume la mémoire historique et sociale du XXe siècle.

Son fidèle compagnon des premiers jours, Milou, a lui aussi connu des sources d’inspirations personnelles pour devenir une vedette à part entière avec ses qualités et ses défauts. Le capitaine Haddock, avec son sale caractère viendra remplacer le rôle de faire-valoir et de confident que jouait Milou pour Tintin. Haddock est attachant à plusieurs égards, entre autres comme poète de l’invective; c’est le Prévert du 9e art. Quinze ans après le début des aventures, Tournesol, le savant visionnaire, distrait et avec une surdité sélective fait son apparition. Cet inventeur passionné de radiesthésie,inspiré de l’éminent savant suisse Auguste Picard, complétera l’indissociable trio des principaux protagonistes.

Les Dupondt, à titre de second rôle sont présents dans vingt des albums, alors que Haddock ne figure que dans seize albums. Excessivement naïfs, maladroits et remplis d’eux-mêmes, ces derniers nous offrent un comique de situation basé sur la mécanique du rire et digne des plus grands classiques du cinéma muet. La seule femme à tenir la vedette dans cet univers masculin sera Bianca Castafiore, une diva que l’on compare avec d’autres divas très connues, telle Maria Callas. Certains personnages vont changer à tout jamais la réalité et la fiction; l’exemple le plus frappant et le plus touchant est celui de Tchang Tchong-Jen. Il fut une source intarissable pour la documentation du LOTUS BLEU et devenir par la suite un ami précieux, sans lequel Hergé n’aurait pas développé avec autant de force sa ligne claire, ni approfondi sa recherche intérieure grâce au taoïsme et ni étoffé le thème de l’amitié sans frontière.

D’autres personnages, plus secondaires, tel le garnement insolent et incorrigible du nom d’Abdallha ont joué un rôle insoupçonné. Pour donner vie à cet enfant espiègle, Hergé a réuni une impressionnante documentation sur le monde arabe. Avec l’apparition du casse-pieds rondouillard Séraphin Lampion dans L’AFFAIRE TOURNESOL, Hergé pousse à l’extrême le comportement d’un prototype du mauvais goût dans notre société de surconsommation.

Farr s’attarde sur les caractéristiques de trois vilains. D’abord le général Alcazar, un soldat picaresque, méfiant et fidèle, qui se comporte en homme de fer avec un tablier rose; tantôt maquisard, tantôt lanceur de poignards. Avec son uniforme d’opérette et ses emportements, il demeure la plus cinglante caricature de la démesure des dictatures du XXe siècle. Alcazar représente toute la fragilité des régimes totalitaires qui ont eu pour chef des Peron, des Castro, des Somoza, des Pinochet, des Duarte, des Noriega, des Ortega.... Müller est un autre vilain, plus sérieux, qui appartient à ces redoutables espions issus du climat d’angoisse et d’incertitude de l’entre-deux-guerres. C’est un méchant élégant aux identités multiples que l’on retrouve dans l’oeuvre de Jacques Martin et d’ Edgar P. Jacobs. Le principal ennemi de Tintin demeure Roberto Rastapopoulos, un richissime méchant qui corrompt comme il veut et qui il veut. Ce loup dans une peau d’agneau se présente au début comme un magnat du cinéma, se transforme en trafiquant de drogue, en vendeur d’armes illégales. Il apparaît et disparaît comme bon lui semble, il est insaisissable et renaît de ses cendres comme un phénix. Lui aussi n’est qu’une caricature avec son crâne chauve souvent couvert de bosses, ses vêtements d’un goût douteux et ses crises de colère à répétition.

Il faut reconnaître que tout le contenu du livre de Farr a déjà été traité dans les biographies et les nombreuses études parues. Nous avons entre les mains un excellent livre synthèse qui reprend avec passion ce que l’on a déjà dit. Le seul élément nouveau et qui mérite une attention particulière, c’est le soin impeccable apporté aux illustrations et aux photos, parfois inédites. La mise en page, d’une qualité remarquable, permet une lecture au plaisir indéniable, mais qui s’adresse surtout à une nouvelle génération de tintinophiles. Ce livre se distingue comme un compagnon idéal et un guide fiable pour découvrir et relire éventuellement les albums, afin d’en apprécier l’originalité créative, la force imaginaire et la profondeur psychologique des principaux personnages d’Hergé.

Richard Langlois

langlori@interlinx.qc.ca
Raymond Leblanc rejoint Hergé
Par chris, le 22/3/2008
Raymond Leblanc, fondateur des éditions du Lombard et éditeur du Journal Tintin, est décédé vendredi 21 mars 2008 à l'âge respectable de 92 ans. Dans un communiqué, Le Lombard « rend hommage aux qualités de l'homme et de l'éditeur avisé qui contribua à la reconnaissance du 9ème Art et qui, en lançant le Journal Tintin et les innombrables héros de papier qui y sont nés, fut l'un des acteurs essentiels de l'essor international de la bande dessinée franco-belge ».

Pour en savoir plus consultez les liens suivants:

Le reportage vidéo de la RTBF

Le reportage vidéo de RTL

Visitez également le site de la Fondation Raymond Leblanc en cliquant ici.

logo fondation

Article modifié par Tintin-Milou le 22/03/08
L'exposition \"Les Secrets de Moulinsart\" s'offre un petit lifting !
Par tintinmilou77, le 21/3/2008
Il y a une quinzaine de jours, l'exposition permanente Les Secrets de Moulinsart, installée au sein du domaine du Château de Cheverny (Val de Loire, France) depuis le 27 juin 2001, fermait ses portes pour rénovation. La réouverture a eu lieu ce 17 mars 2008 en compagnie du propriétaire des lieux, le marquis de Vibraye ainsi que plusieurs représentant des Studios Hergé dont la présidente, Fanny Rodwell. Suite à la visite de l'exposition, cette dernière s'est montrée très enthousiaste et déclara que: « Cette exposition est magnifique. C'est un enchantement. Digne de l'oeuvre. Et digne des lieux. »

Désormais, la ballade comporte neuf salles différentes intitulées respectivement: Accueil et introduction, La crypte du Secret de la Licorne et du Trésor de Rackham Le Rouge, Le salon de L’Affaire Tournesol, Le laboratoire de L’Affaire Tournesol, La chambre de Tintin, La galerie Abdallah, Le Supercolor Tryphonar des Bijoux de la Castafiore, Moulinsart ou Cheverny ? That is the question ! et La salle du Trésor de Rackham Le Rouge. Des titres évocateurs qui nous laissent, sans aucun doute, rêveurs !

Charles-Antoine de Vibraye, lui aussi un grand fan de Tintin, a ajouté que: « Le résultat privilégie toujours rigueur et onirisme, tout en ayant développé une ludique interactivité. »

Pour de plus emples informations sur le Château de Cheverny, rendez-vous sur le site internet du domaine en cliquant ici.






Tintin alias... Thomas Sangster ?
Par tintinmilou77, le 21/3/2008
Si l'on en croit les informations publiées sur le site du Daily Mail, le jeune comédien, Thomas Sangster, qui fêtera son 18ème anniversaire en mai prochain, aurait passé un casting à Los Angeles pour le rôle de Tintin, dans le projet cinématographique de Steven Spielberg et Peter Jackson.

Cet acteur britannique, qui a notamment joué dans Love Actually, Nanny McPhee ou encore La dernière légion, travaillera donc aux côtés de Andy Serkis, retenu, lui, pour le personnage du capitaine Haddock.

L'agent de Thomas Sangster, de même que les réalisateurs de la trilogie, n'a toutefois pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Rappelons encore que les titres sélectionnés sont apparement Le Crabe aux Pinces d'or, Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham Le Rouge, via la technologie de motion capture. Spielberg est chargé du premier film, Jackson du second, quant au troisième ceraines rumeurs disent que les deux réalisateurs travailleront ensemble, mais les plus folles avancent déjà l'hypothèse de voir James Cameron, réalisateur de Titanic, aux commandes.

Je vous le dis, et ce pour la énième fois, affaire à suivre !

Liens divers:

Plus d'informations sur Thomas Sangster sur Wikipédia, en cliquant ici.
Article du Daily Mail à propos de cette nouvelle, en cliquant ici. (site en anglais)

Compte-rendu de l'Assemblée Générale du 13 mars des Labradors
Par chris, le 19/3/2008
Notre ami Jean-Marc Bouillet nous offre, pour la deuxième fois, et ceci en exclusivité, un compte-rendu de la toute dernière Assemblée Générale des Labradors, qui s'est tenue le 13 mars 2008. Voici donc, sans plus attendre, ce qu'il nous en dit:

19h00, Daniel et Jean-Michel présentent les comptes de l'association pour l'exercice précédent: léger excédent qui sera immédiatement ré-investi pour les prochaines rencontres.
Le président François Merle présente le programme 2008. Les 6èmes rencontres tintinophiles de Chabeuil se dérouleront en deux lieux distincts: à l'écurie des Lys (sur 15 ha) pour toute la partie "western" - n'oublions pas que Tintin en Amérique est à l'honneur - et en ville pour les autres manifestations.
De nombreuses attractions seront offertes: reconstitution de saloon, du bureau de shériff, concours de tir à l'arc, expos de chevaux, taureau mécanique, barbecue... le fameux défilé n'est pas encore finalisé: il faut en effet que toutes les conditions de sécurité soient réunies notamment à cause de l'emploi massif des chevaux !
Le samedi soir repas de gala avec musique country et "T-bone" de rigueur ! (rassurez-vous, les végétariens ne seront pas oubliés)
La bourse du dimanche sera élargie à toute la BD western (Lucky Luke, Blueberry, Buddy Longway, etc.). A ce propos, on annonce un invité-surprise (chut! top secret!).
Sur le plan culturel, moult conférences par Messieurs Jacques Hiron, Bob Garcia, Bertrand Portevin et votre serviteur... on ne les présente plus, n'est-ce pas ? Egalement une conférence sur les débuts du pétrole et une expo sur les Sioux.
Toutes les conférences réintégreront le Centre Culturel, la salle Cluny étant trop petite. Pendant tout le week-end n'oublions pas la brocante tintinophile dans toute la ville.
Cerise sur le gâteau: tintinophiles de Planète Tintin, Objectif Tintin, Tintin.com et autres (la liste est longue!) que diriez-vous d'un repas entre nous le vendredi soir ? L'idée est lancée. Si vous venez la veille, n'hésitez pas !

J.-M. Bouillet

Liens divers:

Le site de Jean-Marc Bouillet, Sapbm, en cliquant ici.
Le site de l'association 26 rue du Labrador, en cliquant ici.

Article modifié par Tintin-Milou le 20/03/08
Site de La Confrérie aux Pinces d'Or
Par chris, le 10/3/2008
La toute nouvelle association tintinophile bourguignonne, La Confrérie aux Pinces d'Or, présidé par Nicolas Poussy a désormais son adresse internet officiel ! Pour en savoir plus sur l'association et pourquoi pas devenir membre, rendez-vous sur la page prévue à cet effet en cliquant ici.


Ci-dessus, le logo de l'association.

Article modifié par Tintin-Milou le 21/03/08
Il y a 25 ans ce 3 mars...
Par chris, le 4/3/2008
Le 3 mars 1983 Hergé disparaissait. Pour souligner ce jour j'ai retracer pour vous un court reportage de Radio-Canada sur un des grands connaisseurs québécois de Tintin... En mai 1967, un petit prodige de 12 ans éblouissait le Québec par sa connaissance parfaite de l'univers de Tintin au jeu télévisé Tous pour un de Radio-Canada. Denis Thérien avait conquis son auditoire en répondant sans faute à toutes les questions de l'animateur Raymond Charette dans une série de trois émissions.
Quarante ans plus tard, qu'est-il devenu? Jean-François Bélanger l'a rencontré. source : Téléjournal SRC 14 décembre 2007: Le reportage de Jean-François Bélanger

Le 22 décembre 2007 Joël Le Bigot présente un spécial Tintin pour souligner le centenaire de Hergé Spécial Tintin décembre 2007 :entrevues Samedi et rien d'autre

Hergé raconté par ceux qui l'ont aimé :DH.be